Pendant toute une période de ma vie, tout s'est passé comme si je n'avais pas de mots pour me dire. Je ne savais pas exprimer mon ressenti, je n'aimais pas parler de moi, cela me paraissait incongru, comme si les mots appartenaient aux autres, qu'ils leur étaient réservés. Pour quelle raison ? Je ne sais pas très bien. Il me paraissait difficile d'être crédible, sans doute parce qu'étant la plus jeune de ma fratrie, la "petite", on ne m'accordait finalement que peu d'importance. Bien sûr j'étais choyée et protégée mais j'avais tendance à tout garder pour moi, par peur de décevoir sans doute, de ne plus être aimée. lorsque l'on m'invitait à exprimer une opinion je ressentais comme un grand vide. Je me sentais agressée parce qu'incapable d'ordonner ma pensée. Je me perdais dans les labyrinthes de son cheminement. A l'adolescence, j'ai découvert la lecture. M'identifiant à tous ces héros de romans, je tentais de m'inventer un personnage. Des paroles, j'en avais tout plein mais elles n'étaient pas de moi. Je ne tarissais pas de répliques, de remarques, de citations, empruntant sans vergogne la parole à plusieurs protagonistes jusqu'à devenir l'autre. Et puis j'ai découvert l'écriture et là, ce fût magique. Sur le papier, je réussissais enfin à trouver mes propres mots, tout ceux que j'étais incapable de prononcer. J'exprimais mes émotions, mes opinions et j'étais tout à coup comprise, admirée même par certains de mes professeurs de collège ! Merci à eux de m'avoir ouvert cette voie Royale vers la communication. Ce matin, j'ai retrouvé certains de mes écrits qui par miracle avaient échappé à la poubelle. Forte de mon expérience sur le blog consacré à l'Abbaye de Mortemer, l'idée m'est venue de les partager avec vous.

Je me présente : Je m'appelle Myriam et je suis une cinquantenaire qui profite pleinement de la vie. Puisqu'aucun employeur ne me propose quelque chose d'intéressant, je travaille bénévolement pour une Association qui organise des spectacles et diverses manifestations culturelles. Je tiens déjà un blog : http://lejournaldemortemer.over-blog.com
 qui traite de la vie de l'Association et relate nos expériences de comédiens amateurs, mais j'aimerais aussi vous parler de ce qui me tient à coeur, des mes passions, de mes réflexions sur la vie. J'aime le théâtre, la littérature, la danse contemporaine... et les chats... Ah les chats, ces adorables petits félins sans qui je ne saurais pas vivre.

Voilà. Le dialogue est ouvert. Si nos centres d'intérêts concordent, je vous propose de venir me retrouver de temps en temps.

Retour à l'accueil